Projets de santé clôturés

2005 - 2014

Entre 2005 et 2014 la FDEE soutient la maternité Yalgado à Ouagadougou par l'achat de kits de survie pour femmes démunies.

Au fil des années plusieurs centaines de kits contenant des médicaments et du matériel nécessaires ont pu être mis à disposition gratuite des femmes devant subir une intervention gynécologique lors de l'accouchement.

 

2013 - 2023

Resocialisation de femmes VIH positives (Projets VIIMDE)

La lutte contre le SIDA reste une priorité absolue au Burkina Faso. Bien que la prise en charge antirétrovirale y soit gratuite, tous les examens complémentaires restent cependant payants et pour cette raison inaccessibles à la plupart des personnes infectées par le VIH. Dans le cadre du projet Viimde 50 femmes séropositives ont été prises en charge annuellement par une infirmière et un médecin de 2023 à 2021. Les femmes infectées ont profité d’une prise en charge médicale gratuite, leurs familles d’un appui alimentaire (lait pour nourrissons, micronutriments et autres aliments). Lors de séances de sensibilisation les femmes ont appris à se protéger et à protéger les autres. Enfin c’est grâce aux prestations de structures sociales que la réintégration de ces femmes dans la vie sociale et économique a pu se réaliser. Depuis 2013 plus de 600 femmes et leurs familles ont pu profiter de ce projet.

Ce projet a été prolongé de 2 années supplémentaires. Dans l'édition du projet en cours, les conjoints et partenaires des femmes bénéficiaires sont aussi pris en charge par le projet, améliorant ainsi l'aspect genre.

 

2017

La maternité Dr Catherine Huberty de Poura a été entièrement équipée selon les standards hygiéniques et correspond aux capacités d'accueil nécessaires de la commune.

 

2019-2022

Au Burkina Faso les communes en milieu rural ont des difficultés pour adapter l’offre des services de santé à la forte croissance démographique. En début de projet la Commune de Fara ne comptait que 4 centres de santé pour une population de plus de 50.000 habitants répartis dans 25 villages et 5 hameaux sur une superficie de 702 km2. Par ailleurs, la mortalité maternelle et le taux de mortalité périnatale sont très élevés et sont la conséquence d’un bas niveau d'éducation des femmes et d'une faible capacité en infrastructures médicales. Dans cette optique le nouveau Centre Mère-Enfant Dr Catherine Huberty, comprenant un dispensaire et une maternité, a ouvert ses portes fin 2021. Afin de garantir l’aide nécessaire dans des situations d’urgence, le nouveau Centre a été équipé d’une ambulance.